La manne inexploitée des renouvelables – 4 territoires en avance
Cette étude montre que les projets d’énergies renouvelables, au-delà des simples bienfaits environnementaux induits, sont également créateurs de flux économiques pour les collectivités locales. Quatre « terrains », deux éoliens et deux solaires photovoltaïques, ont été sélectionnés : le parc éolien des Tilleuls dans l’Indre, le parc éolien de Sor-Arfons dans le Tarn, le parc agri-solaire d’Ortaffa dans les Pyrénées-Orientales et le projet solaire citoyen du Puy-Saint-André dans les Hautes-Alpes.
Le document revient sur la genèse et les spécificités de chaque projet (gouvernance, implication citoyenne, exigences environnementales…) et souligne les changements économiques, politiques et sociaux observés avant et après la mise en service des installations.

L’étude est à télécharger sur ce lien : https://www.greenpeace.fr/manne-inexploitee-renouvelables-4-territoires-avance/

Vous pouvez consulter la lettre d’information sur le site de VALOREM.

L’agence VALOREM de Carcassonne publie sa lettre d’information bi-annuelle. Cliquez ici pour la lire.

La saison hivernale s’installe sur le territoire. Les températures particulièrement basses couplées à une humidité importante risquent de générer la formation de givre sur les pales des éoliennes. Par conséquent, des projections de glace pourraient survenir au pied et aux abords des éoliennes, notamment durant le démarrage précédé d’une période d’arrêt relativement longue.

D’après nos données, ce risque est faible mais, par mesure de sécurité, VALEMO préconise de décembre à mars de :

limiter la circulation aux abords des éoliennes,

respecter formellement l’interdiction d’accès aux plateformes des éoliennes.

Des panneaux ont été installés sur site (entrées de parcelle, chemins…) afin de signaler la zone potentiellement dangereuse.

En cas d’urgence, notre permanence est à votre disposition au 06 14 93 39 82.

Dès 2012, VALOREM avait choisi le parc éolien d’Arfons pour lancer sa première campagne de financement participatif.

Le Crédit Coopératif, partenaire de l’opération, avait alors inauguré une nouvelle offre d’épargne à destination des particuliers. Fléchée précisément vers ce parc éolien et ouverte exclusivement à la population riveraine, cette formule innovante était expérimentée pour la première fois en France.

Les souscripteurs avaient l’assurance que la banque transformerait leur épargne en un crédit au profit de VALOREM, propriétaire du parc éolien. En échange de quoi ils recevraient une rémunération défiant toute concurrence puisque elle était de 5,25 % alors que le taux du livret A n’était que de 1,75 % (ce taux est passé à 0,75 % depuis). La somme placée devait rester bloquée 3 ans et les intérêts versés à chaque date anniversaire.

La formule a séduit 17 familles et réuni 273 500 €. L’objectif initial (250 000 € collectés en 45 jours) avait été déplafonné pour permettre la participation de tous.

Le remboursement des sommes placées a eu lieu comme prévu ce 1er janvier 2016, après le versement chaque année des intérêts. Cette opération se solde ainsi par une expérience positive aussi bien pour VALOREM et la banque que pour les épargnants qui ont pu constater que la société tenait ses promesses.

Fort de ce premier succès, et avec la loi sur le crowdfunding votée en 2014, VALOREM a lancé 4 nouvelles campagnes de collecte via internet, dont la dernière est en cours jusqu’au 24 mars 2016. Pour la deuxième fois, elle concerne un parc éolien tarnais, celui d’Albine, dont le chantier démarrera en avril 2016.

Plus d’informations sur www.lendosphere.com.

Après le succès d’une première campagne en 2015 et à l’occasion du démarrage du chantier en avril, VALOREM propose aux citoyens d’être à nouveau acteurs du projet éolien d’Albine dans le Tarn, sous forme de prêt rémunéré.

Sur la plateforme LENDOSPHERE, ce parc de 8 éoliennes ouvre aujourd’hui et pour 45 jours une campagne d’investissement participatif avec un objectif de 250 000€.

Plus d’informations sur les sites de VALOREM et LENDOSPHERE.

Photomontage du projet éolien d'Albine (Tarn)


En tant que membre du CLER, VALOREM a le plaisir de relayer cette information de l’association : les lauréats de la Ligue EnR France ont été dévoilés lors des Assises de la transition énergétique à Dunkerque le 26 janvier 2016.

Organisée depuis 2006, cette compétition vise à identifier et récompenser les collectivités françaises les plus impliquées dans le développement des énergies renouvelables.

Métropoles ou villages, dans les 11 territoires gagnants, la transition énergétique est concrète. Les champions sont donc les collectivités qui produisent le plus d’énergie renouvelable sur leur territoire par rapport à leur nombre d’habitants, et qui diversifient leur production en exploitant leurs différentes ressources locales (vent, soleil, biomasse…).

Le CLER, Réseau pour la transition énergétique, est une association agréée de protection de l’environnement créée en 1984 et habilitée à siéger dans les instances nationales par arrêté du 20 décembre 2013. Il a pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie, et, plus largement, la transition énergétique.