Catégorie : 2.2 – Tout savoir sur l’énergie éolienne


La protection de la biodiversité fait partie des priorités de l’Union européenne, qui a adopté plusieurs directives depuis 1992 pour la protection des espèces et de leurs habitats, en particulier des oiseaux. L’Europe s’est en outre engagée à consommer 20 % d’énergies renouvelables et à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20 % d’ici 2020, afin de limiter la responsabilité des activité humaines dans le changement climatique et, ainsi, contribuer à la préservation de la faune et de la flore. L’énergie éolienne contribue à la réalisation de ces deux objectifs.

Lire la suite : Biodiversité et énergie éolienne

L’énergie éolienne est une solution efficace pour lutter contre le réchauffement climatique et limiter nos émissions de CO2. En effet, les éoliennes convertissent en électricité l’énergie du vent sans produire de déchet ni émettre de gaz à effet de serre. Cette électricité propre et renouvelable, se substitue à celle produite par des centrales polluantes.

Lire la suite : L’énergie éolienne contribue à la protection de l’environnement

La durée de vie d’un parc éolien est estimée à 20 ans (reconductibles). Avant sa mise en service, les fonds financiers nécessaires au démantèlement et à la remise en état du site sont provisionnés sur un compte nanti (Disposition obligatoire prévue par la Loi Grenelle II).

Constituée d’acier et de matières plastiques, une éolienne est démontable en fin de vie et recyclable presque totalement. Elle ne laisse pas de polluants sur le site.

La société VALOREM est la première société française à avoir réalisé le démantèlement intégral d’une fondation en 2009 sur la commune de Criel-sur-Mer. La disponibilité de l’éolienne correspondant à la fondation en place n’étant plus assurée, il a fallu supprimer puis recréer une nouvelle fondation en lieu et place de l’ancienne.