Catégorie : 1 – LE PROJET EOLIEN


Le projet éolien LAVAUSSEAU ENERGIES est porté par les conseils municipaux de Lavausseau et de Benassay qui se sont positionnés favorablement au développement de ce projet respectivement il y a déjà plusieurs années, en émettant le souhait de voir ce projet ouvert aux habitants de leur territoire.

VALOREM, fort de son expérience dans le domaine du financement participatif des projets d’énergies renouvelables (VALOREM a depuis 2016 récolté plus de 2 millions d’euros de participation citoyenne pour ses projets), propose une opération de financement participatif via la plate-forme picto-Charentaise LUMO. Depuis le 1er novembre et pour dix semaines, cette opération permet à tous les citoyens de la Vienne et des départements limitrophes d’investir dans le projet  éolien de Lavausseau et Benassay. Dans un premier temps, seuls les habitants de la communauté de communes peuvent investir dans le projet. A partir du 16 décembre , la campagne sera ouverte au reste des habitants du département et des départements limitrophes.

En tant qu’habitant de la Communauté de Communes du Haut Poitou, vous bénéficiez d’un taux d’intérêt annuel bonifié de 7 %. Vous pouvez investir de 25 € à 2 500 € jusqu’au 15 décembre. A partir du 16 décembre, ce plafond d’investissement sera ramené à 1 500€. Les habitants du reste du département et des départements limitrophes (16, 36, 37, 49, 79, 87) pourront investir uniquement à partir du 16 décembre, à un taux d’intérêt annuel de 5 %, dans la limite de 2 500 € par personne. La collecte se terminera le 19 janvier ou lorsque le plafond de 50 000 € sera atteint. L’investissement se fait sous la forme d’un prêt sur deux ans avec des échéances de remboursement trimestrielles.

Attention, le montant récolté ne pourra pas dépasser les 50 000 €, donc investissez rapidement pour être sûr de pouvoir le faire. Le montant levé permettra de financer le mât de mesure qui sera installé à la fin du mois de novembre (voir paragraphe ci-dessus).

Pour plus d’informations consultez le site internet de LUMO
(https://www.lumo-france.com/projets/financement-participatif-eolienne-haut-poitou)

Comment souscrire ?

Rendez-vous sur la page : https://www.lumo-france.com/projets/financement-participatif-eolienne-haut-poitou
Cliquez sur le bouton « j’épargne » et entamez la procédure d’inscription et de souscription (5 à 10 minutes)
Étape 1 : Choisissez le montant à épargner ;
Étape 2 : Complétez votre profil ;
Étape 3 : Confirmez votre choix de souscription ;
Étape 4 : Effectuez le paiement (carte bancaire ou virement bancaire).

Pour préparer le financement du projet, un mât de mesures va être installé à l’emplacement du futur parc éolien. D’une hauteur de 115 mètres, ce mât équipé d’anémomètres et de girouettes permettra d’obtenir des données de vent fiables à l’emplacement précis du futur parc sur une durée minimale d’un an.

Afin de demander l’Autorisation Unique du projet situé au Nord de la D3, nous avons réactualisé les études techniques et environnementales faites en 2004-2005. Réalisées par des experts indépendants, elles portent sur l’acoustique, la faune et la flore, le paysage, le potentiel de vent et le raccordement du projet au réseau électrique.

Ces études nous guident pour déterminer les caractéristiques du parc (nombre d’éoliennes, localisation, dimensions). En concertation avec les bureaux d’études et les services de l’Etat, nous avons comparé plusieurs variantes puis choisi l’implantation la plus adaptée à votre territoire (environnement, réglementation, paysage…). En fin d’année 2015, celle-ci a fait l’objet d’une demande d’Autorisation Unique qui est actuellement instruite par les services de l’Etat.

Pour déterminer l’implantation, nous avons notamment tenu compte des éléments suivants :
Eloignement de 700 m à la première habitation (La réglementation impose une distance de 500 m),
• Eoliennes situées au plus près des chemins existants pour limiter la consommation d’espace agricole,
• Conseils d’une paysagiste proposant une implantation harmonieuse et structurante pour le territoire.

Implantation prévue pour les éoliennes situées au nord de la D3

L’impact visuel du projet est simulé grâce à des photomontages représentant le nouveau paysage avec les éoliennes. Ils sont réalisés depuis des points de vue représentatifs des principaux enjeux relevés dans l’analyse paysagère. Ils permettent d’appréhender la lisibilité de l’implantation, son ancrage dans le site et les différents rapports d’échelle.

Depuis la RD 62 - distance à la première éolienne : 4555 m



Depuis la Brousse Boulet - distance à la première éolienne : 1451 m



Depuis la RD 21 - distance à la première éolienne : 5646 m



Depuis la RD94 - distance à la première éolienne : 6210 m

Initié en 2003, ce projet a fait l’objet de demandes de permis de construire en 2006 (l’une pour 5 éoliennes sur la zone au Nord de la départementale n°3, l’autre pour 5 éoliennes au Sud).

Pour la zone au Nord de la D3 :

Le projet a été refusé du fait d’une contrainte Météo France rédhibitoire. Suite à une modification de la réglementation en 2015, VALOREM en a repris le développement, actualisé les études et déposé une nouvelle demande d’autorisation en fin d’année 2015. Elle est aujourd’hui en cours d’instruction par les services de l’Etat.

Pour la zone au Sud de la D3 :

Le projet a obtenu un permis de construire, annulé ensuite sur un vice de forme de l’enquête publique. Nous travaillons actuellement pour déposer une nouvelle demande.

VALOREM a analysé votre territoire en croisant tous les critères liés à l’installation d’éoliennes. Ceci a permis de définir une zone d’implantation potentielle sur la « plaine des Moulins », composée de deux parties :

Partie Nord : projet de 5 éoliennes sur les communes de Lavausseau et Benassay, la demande d’autorisation unique a été déposée en décembre 2015, le projet est actuellement en instruction.

Partie Sud : projet de 5 éoliennes sur les communes de Jazeneuil et Lavausseau dont il est envisagé de déposer une Autorisation Unique en 2016.

Afin de connaître précisément les spécificités de cette zone, VALOREM a réalisé des études sur les milieux humain et naturel. A partir des enjeux identifiés et en concertation avec les services de l’Etat, nous avons élaboré plusieurs variantes d’implantation puis défini la plus adaptée au site.

Pour déterminer l’emplacement, le nombre et le type des éoliennes sur le site de Lavausseau et Benassay, nous avons intégré :

– la direction des vents dominants et l’aérodynamisme qui impose un espace minimum entre chaque machine,

– la disponibilité foncière,

l’environnement et les usages du site : pour limiter la consommation d’espace agricole, nous avons positionné les éoliennes au plus près des chemins existants,

– les recommandations d’une paysagiste proposant une implantation harmonieuse et structurante pour le territoire,

– les contraintes techniques et réglementaires.

Depuis la reprise du projet, VALOREM a fait diffuser des lettres d’information dans les boîtes aux lettres des habitants. Des informations ont été diffusées dans les bulletins municipaux de Benassay et Lavausseau.

Des permanences ont aussi eu lieu en mairie de Benassay et Lavausseau les 4 et 5 novembre 2015.

Lettre de juin 2015

Lettre d'octobre 2015

L’étude de faisabilité vise à déterminer les caractéristiques du parc : nombre d’éoliennes, localisation, dimensions. Pour cela, nous devons connaître précisément les spécificités du site.

Plusieurs études sur le milieu humain et naturel ont donc été faites en 2015. Afin d’assurer leur objectivité, elles sont réalisées par des bureaux d’études ou experts indépendants. En concertation avec ces spécialistes et les acteurs locaux, nous déterminons ensuite l’implantation la plus adaptée aux enjeux de votre territoire, tout en assurant une production d‘électricité optimale.

L’étude paysagère vise à intégrer au mieux les éoliennes. Elle dessine la forme du futur parc : répartition (en ligne, en courbe, en bouquet), espacement, points de vue emblématiques…

L’étude environnementale porte sur les oiseaux, les chauves-souris, la faune terrestre et la flore. Pendant un cycle biologique annuel, des spécialistes vont recenser les différentes espèces, enregistrer leur occupation du site et analyser les impacts du futur parc éolien.

L’étude acoustique mesure le bruit ambiant depuis les habitations les plus proches. La contribution sonore des éoliennes sera ensuite simulée pour s’assurer du respect de la réglementation.

L’étude du potentiel éolien vise à estimer le gisement de vent sur le site. Pour cela, VALOREM analyse les données recueillies sur un site voisin. Un mât de mesure sera aussi installé sur site pour valider ces estimations.

Le site de Lavausseau – Benassay dispose de toutes les qualités pour accueillir un parc éolien :

– le soutien des élus qui ont engagé leur territoire dans la transition énergétique,

– un bon accueil des propriétaires fonciers et exploitants agricoles ainsi que de la population,

– un gisement éolien suffisant,

– un raccordement au réseau électrique possible,

– une absence de contraintes environnementales, techniques ou réglementaires majeures, mise à part la compatibilité avec le radar Météo France de Cherves, contrainte qui devrait être levée lors de l’obtention du permis de construire.

Le projet est compatible avec les outils d’aide à la décision existants sur ce territoire :

–  les schémas d’aménagement territoriaux (Schéma Régional Eolien),

–  le projet de Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Énergies Renouvelables.