L’étude de faisabilité vise à déterminer les caractéristiques du parc : nombre d’éoliennes, localisation, dimensions. Pour cela, nous devons connaître précisément les spécificités du site.

Plusieurs études sur le milieu humain et naturel ont donc été faites en 2015. Afin d’assurer leur objectivité, elles sont réalisées par des bureaux d’études ou experts indépendants. En concertation avec ces spécialistes et les acteurs locaux, nous déterminons ensuite l’implantation la plus adaptée aux enjeux de votre territoire, tout en assurant une production d‘électricité optimale.

L’étude paysagère vise à intégrer au mieux les éoliennes. Elle dessine la forme du futur parc : répartition (en ligne, en courbe, en bouquet), espacement, points de vue emblématiques…

L’étude environnementale porte sur les oiseaux, les chauves-souris, la faune terrestre et la flore. Pendant un cycle biologique annuel, des spécialistes vont recenser les différentes espèces, enregistrer leur occupation du site et analyser les impacts du futur parc éolien.

L’étude acoustique mesure le bruit ambiant depuis les habitations les plus proches. La contribution sonore des éoliennes sera ensuite simulée pour s’assurer du respect de la réglementation.

L’étude du potentiel éolien vise à estimer le gisement de vent sur le site. Pour cela, VALOREM analyse les données recueillies sur un site voisin. Un mât de mesure sera aussi installé sur site pour valider ces estimations.