Les études réalisées sur les milieux humain et naturel ont permis d’identifier les enjeux du site. En concertation avec les services de l’Etat, nous les avons analysés pour définir l’implantation la plus adaptée au regard de l’environnement, la réglementation, le paysage… Pour cela, nous avons comparé plusieurs variantes puis choisi l’implantation optimale.

Pour déterminer l’emplacement, le nombre et le type des éoliennes, de nombreux enjeux ont été pris en compte :

– Le respect d’une distance suffisante vis-à-vis des riverains,

– La direction des vents dominants,

– La disponibilité foncière,

– L’aérodynamisme (qui impose un espacement minimum entre chaque machine),

– La compatibilité avec l’environnement et les usages actuels du site (l’activité viticole notamment),

– L’intégration paysagère,

– Les contraintes techniques et réglementaires, et notamment la proximité des radars militaires de la Clape (situés à 10 km).

Avec cette implantation, nous nous éloignons de l’emplacement réservé de la zone de la future Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan.

Nous avons aussi respecté un éloignement important :

– des habitations (périmètre de 500 m en bleu sur la carte). L’habitation la plus proche « La Barque » est située à plus de 560 m de l’éolienne la plus au sud

– des lignes électriques haute tension

– du fleuve Aude : l’éolienne la plus au sud est située à plus de 200 m des boisements de l’Aude

– De la route départementale RD118.