Une lettre d’information a été distribuée début novembre dans les boîtes aux lettres des Rouansais. Elle présente les études réalisées et l’emplacement prévu pour les éoliennes.
Une réunion publique est organisée le lundi 28 novembre 2016 à 20h30, à la salle Coeur en Scène. N’hésitez pas à venir nous rencontrer !

Lettre d'information n°2 - Nov. 2016

Depuis des siècles, l’Homme utilise l’énergie du vent pour faire avancer des bateaux, moudre du grain ou pomper de l’eau.
Le Pays de Retz, façade maritime bénéficiant de vents puissants et réguliers, a ainsi abrité de nombreux moulins. Autour du Lac de Grand Lieu, on a recensé 108 moulins à vent et minoteries en activité au cours des siècles. Aujourd’hui, on y compte 45 moulins à vent modernes : les éoliennes ! VALOREM, pionnier de l’éolien sur ce territoire, a oeuvré au développement de 7 parcs, soit 35 éoliennes aujourd’hui en service.

Courrier du Pays de Retz du 31 mars 2016

Ouest France du 30 mars 2016

Ouest France du 02 mars 2016

Ouest France du 20 janvier 2016

Courrier du Pays de Retz du 11 novembre 2014

Ouest France du 30 septembre 2013

L’étude de faisabilité vise à déterminer les caractéristiques du futur parc éolien de Rouans (nombre de turbines, localisation, dimensions) et de veiller à son adéquation au site.

Pour cela, nous avons besoin de connaître précisément les spécificités du territoire rouansais. VALOREM a donc engagé différentes études, menées par des bureaux d’études ou experts indépendants pour garder la plus grande objectivité.

LE VENT :
Le potentiel éolien (vitesses et directions de vent) est calculé à partir des données des stations Météo France et des parcs développés par VALOREM aux alentours. Un mât de mesure sera aussi installé sur site.

LE MILIEU HUMAIN :
– L’étude paysagère oriente la forme du parc : répartition et espacement des éoliennes, points de vue emblématiques, intégration et mesures d’accompagnement.
– L’étude acoustique établit l’environnement sonore depuis les habitations les plus proches du site. On simule ensuite la contribution des éoliennes pour vérifier le respect de la réglementation.

L’ENVIRONNEMENT :
Les études portent sur les oiseaux, les chauves-souris, la faune terrestre et la flore. Pendant un cycle biologique annuel, des spécialistes recensent les différentes espèces et enregistrent leur occupation du site.

Après avoir analysé l’état initial du site, on identifie les effets possibles du futur parc sur le milieu humain et l’environnement. En concertation avec les spécialistes, nous élaborons et comparons plusieurs variantes d’implantation puis choisissons la plus adaptée aux enjeux du territoire. L’implantation finale respecte les recommandations des bureaux d’études et des services de l’Etat, tout en assurant une production optimale d’électricité.

Lettre d'information n°1

Parce que l’évolution du territoire est l’affaire de tous, VALOREM informe les habitants aux étapes importantes du projet (rencontres, site internet, lettres d’information…).

De l’information dès le lancement du projet :
– Une réunion publique s’est tenue le 29 mars 2016 à la salle Coeur en Scène afin de présenter le projet et la société VALOREM.
– En mai, une lettre d’information a été diffusée dans les boîtes aux lettres des Rouansais.

Un registre en mairie :
Afin de recueillir les remarques et questions des habitants, un registre d’observation est à disposition en mairie de Rouans, tout au long du développement du projet.

Des ateliers thématiques pour les habitants :
En fonction des questionnements de la population, des ateliers pourront être mis en place. Vous pouvez nous faire part de vos propositions via le registre disponible en mairie.
Des thèmes sont déjà prévus concernant : les exploitations agricoles présents autour de la zone d’étude, les habitants riverains du site, l’articulation du projet avec l’aménagement foncier, les possibilités de participation financière citoyenne.

VALOREM a défini la zone d’implantation potentielle en fonction de critères précis, propres à l’installation d’éoliennes :
• Un éloignement d’au moins 500 m. des habitations, comme la réglementation française l’impose,
• Une bonne exposition au vent dominant,
• Un raccordement au réseau électrique possible,
• Aucune contrainte majeure liée à l’environnement ou à la réglementation.

Située au sud-est de la commune de Rouans, cette zone dispose donc de toutes les qualités pour accueillir un parc éolien. La réalisation d’études techniques et environnementales approfondies permettront de définir précisément le projet; notamment le nombre et l’emplacement des éoliennes.

Zone d'implantation potentielle du projet de Rouans, définie selon des critères propres à l'installation d'éoliennes

Cette Web-BD retrace, de façon illustrée et ludique, les grandes étapes de l’histoire de l’énergie du point de vue du citoyen qui constituent notre inconscient collectif autour de l’énergie.


« En replaçant ces épisodes au fil du temps (évolutions techniques, décisions politiques, initiatives citoyennes, etc), chacun pourra comprendre d’où vient ce rapport particulier que les français entretiennent avec l’énergie et pourra choisir de s’impliquer personnellement dans une transition énergétique locale. Voir l'article en entier »

VALOREM propose aux habitants et aux collectivités de bénéficier directement des richesses générées par les énergies renouvelables.

Les possibilités d’investissement étant nombreuses, VALOREM vous accompagne pour développer un projet adapté à votre contexte local.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter :

– la plaquette « Investissement participatif »

– les opérations menées avec Lendosphère

Réalisé à l’initiative de France Energie Eolienne, ce dessin animé en 6 épisodes raconte la découverte de l’énergie éolienne par une famille extra-terrestre. Avec humour et pédagogie, cette initiative entend favoriser la compréhension par le plus grand nombre des enjeux de la transition énergétique.


Suivez leurs aventures sur le site de France Energie Eolienne et sur la chaîne you tube de FEE !

Le développement d’un projet éolien s’étale sur plusieurs années, de l’étude à son exploitation.

Préfaisabilité :
VALOREM analyse le territoire en croisant tous les critères liés à l’installation d’éoliennes, déterminant ainsi une zone d’implantation potentielle. Un état des lieux est alors effectué pour la confirmer, tant sur des critères environnementaux, techniques que humains. Cette phase permet de statuer sur la viabilité et la rentabilité d’un projet.

Faisabilité :
VALOREM engage des études sur l’état initial du site. Les experts (paysagiste, acousticien, ornithologue, environnementaliste, …) formulent alors des recommandations permettant d’identifier une implantation consensuelle. Dans un second temps, ils étudient les impacts du projet sur les états initiaux et, si nécessaire, élaborent des mesures réductrices ou compensatoires.

Obtention des autorisations :
Pour le compte de la société maître d’ouvrage créée pour chaque projet, VALOREM demande l’Autorisation Unique du projet.
Délivrée par le préfet, cette autorisation rassemble toutes les décisions habituellement sollicitées pour la réalisation d’un projet éolien (autorisation ICPE, permis de construire, défrichement, espèces protégées, …). Ce nouveau dispositif vise à réduire le nombre d’interlocuteurs et les délais d’instruction afin de favoriser un développement cohérent des énergies renouvelables.
VALOREM assure le suivi de l’instruction de la demande en collaborant avec les Services de l’Etat qui analysent le dossier.

Construction :
VALREA, filiale de VALOREM, assure la maîtrise d’oeuvre des chantiers. Elle consulte les entreprises pouvant réaliser les travaux de terrassement, de raccordements électriques, de montage des éoliennes, etc. Lors du chantier, VALREA supervise et coordonne l’ensemble des intervenants. Ceux-ci appliquent un Système de Management Environnemental (SME) visant à limiter au maximum les nuisances liées au chantier, au bénéfice des riverains, des ouvriers et de l’environnement.

Exploitation :
Le parc éolien produira pendant une durée d’au moins 20 ans. Le suivi d’exploitation et la maintenance des éoliennes pourront être assurés par VALEMO, filiale de VALOREM.
Au terme de l’exploitation, les éoliennes ainsi que la partie supérieure de la fondation seront démantelées et le site remis dans son état initial.