Catégorie : 1 – LE PROJET EOLIEN


Le samedi 26 janvier 2019, de 14h à 17h, les habitants de Sainte-Rose sont invités au pied de l’éolienne 1 pour un après-midi d’animations autour des énergies renouvelables : balade biodiversité, quizz énergies renouvelables, atelier de fabrication de cerfs-volants et de coiffes carnavalesques avec Waka Chiré Band…

Pour vous rendre sur place, merci de suivre le fléchage installé depuis L’habitation La Ramée et de favoriser le covoiturage.

Après quelques mois de travaux, le parc éolien de Sainte Rose Energies a commencé à produire ses premiers kilowattheures d’électricité verte ! Les 4 éoliennes situées du côté de Bellevue sont à l’oeuvre tandis que les 4 situées à l’Espérance devront encore attendre quelques jours.

Les premières injections d’électricité sur le réseau local permettent de tester les éoliennes et d’optimiser leur fonctionnement (tests des câbles dans chaque éolienne, de communication, de capteurs… ).

L’électricité produite est consommée par les foyers situés à proximité du point d’injection, donc les habitations de Sainte-Rose.

Félicitations aux équipes qui sont intervenues sur ce chantier !

L’assemblage commence par les tronçons de mât qui sont boulonnés de l’intérieur. La nacelle est ensuite levée et vissée sur le mât. A l’avant, on y ajoute le moyeu sur lequel viennent se fixer les trois pales. Cet ensemble forme le rotor.

Guadeloupe La 1ère a consacré plusieurs reportages à la livraison des éoliennes à Sainte-Rose.

A consulter ici :

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/route-pales-576461.html 

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/eoliennes-nos-routes-574159.html

Débarqués au port de Jarry le 25 mars dernier, les éléments constituant les éoliennes arrivent sur les sites de Bellevue et l’Espérance à Sainte-Rose.

Des convois exceptionnels qui circulent de nuit jusqu’au 18 mai

VALREA, filiale construction du groupe VALOREM, a assuré le transport des différents éléments constituant les éoliennes depuis l’Europe et la Chine : le mât (en 3 tronçons), la nacelle, le moyeu et les 3 pales. Déchargés au port de Jarry, ils sont ensuite livrés sur site par convois exceptionnels, longs de près de 50 mètres pour le transport des pales. Afin de ne pas perturber la circulation, ces convois ont lieu de nuit (entre 22h et 4h),  du dimanche au vendredi, jusqu’au 18 mai.

Le montage des éoliennes

Une fois sur site, les éléments sont disposés sur chaque plateforme en attendant d’être assemblés à l’aide d’une grue télescopique. Le montage commence par les tronçons de mât qui sont boulonnés de l’intérieur. La nacelle est ensuite levée et vissée sur le mât. A l’avant, on y ajoute le moyeu sur lequel viennent se fixer les trois pales. Cet ensemble forme le rotor.

Quand les conditions météorologiques sont bonnes, deux journées suffisent pour monter une éolienne.

Déchargement d’un tronçon de mât

Zone de stockage à Jarry

 

Dans son journal du 17 mars dernier, France-Antilles consacre un article au projet éolien de Sainte-Rose.

Une fois la fondation ferraillée, on coule du béton à l’intérieur (environ 580 m3 par fondation). Le béton est amené par camion-toupie depuis la centrale de SGB de Jarry (Société Guadeloupéenne de Béton). Celle-ci a ainsi fabriqué des bétons de ce type avec une cadence et un volume très élevé, pour la première fois en Guadeloupe ! Les coulages ont eu lieu de nuit afin de maintenir le béton à une température optimale et d’assurer la bonne circulation des toupies.

La fondation prend ensuite sa forme définitive, seule dépasse la cage d’ancrage, sur laquelle le mât de l’éolienne sera boulonné. Une fois séchée, la fondation est remblayée avec de la terre.

 

 

Les éoliennes sont reliées entre elles, ainsi qu’au poste de livraison de l’électricité, par des câbles souterrains. C’est ce qu’on appelle le « réseau inter-éolien », actuellement en cours de réalisation sur le parc éolien de Sainte-Rose : une fois les câbles posés, les tranchées seront refermées pour permettre, le cas échéant, la remise en culture.

C’est l’entreprise LARNEY & FILS, installée au LAMENTIN, qui assure ces travaux. VALOREM salue l’adresse des conducteurs des engins d’enfouissement qui franchissent aisément les fortes pentes du relief sainte-rosien !

 

Du 16 au 18 février 2018, l’association TANBOU RANDO organise la 5ème édition des Traces du Nord Basse-Terre. Cette course présente les caractéristiques d’une course de niveau international  : tracé, distance de 154 km, dénivelé positif de 6400 m, technique, niveau de difficulté …

Les participants auront la joie de pénétrer la forêt tropicale avec sa végétation luxuriante, le plaisir de s’attaquer à la montagne avec son dénivelé et ses difficultés techniques, l’honneur de fouler les traces connues depuis des temps immémoriaux pour les liaisons entre les communes, le bonheur de courir sur le littoral… et tout proche du parc éolien de Sainte-Rose, en cours de construction !

Le dimanche 18 février, VALOREM sera présent sur le village de la course, à Sainte-Rose, pour présenter le projet éolien.

Loïs Capou, chargé du projet éolien de Sainte-Rose, a été interviewé ce lundi 22 janvier 2018 sur Guadeloupe 1ère.

A (ré)écouter ci-dessous :

Géré par VALREA (filiale construction du groupe VALOREM), le chantier du parc éolien de Sainte-Rose se poursuit avec la réalisation des fondations qui accueilleront les éoliennes.

Selon la topographie du site et la nature des sols, certaines fondations nécessitent la mise en place de pieux au préalable, réalisés par l’entreprise BALINEAU :

Soudures sur les cages d’armature

Forage des pieux

Terrassement autour des pieux

 

 

 

 

 

 

 

 

Les étapes de la réalisation des fondations des éoliennes, assurée par la société SOTRADOM :

Béton de propreté

Cage d’ancrage

Plateforme et ferraillage

Fondation en cours de ferraillage

La création des pistes et des plateformes de levage a commencé début janvier afin de profiter de la  saison sèche. Le chantier a toutefois pris du retard en raison des intempéries et du passage d’ondes tropicales (un mois d’arrêt en cumulé).

La première phase de ce lot VRD se termine aux alentours du 10 juillet 2017.

A proximité du chantier, le Pont de la Ramée sous les eaux :

 

La création des accès et des plateformes pour les éoliennes E5 à E8, situées sur le site de l’Espérance,  s’est faite de février à juin.

L’Espérance : Accès et plateformes des éoliennes 5 à 8 (Photo par Skyphotographie.com – Reproduction interdite)

Accès et plateforme de l’éolienne E5 (Photo par Skyphotographie.com – Reproduction interdite)

 

Sur Bellevue, la création des accès et des plateformes est terminé pour les éoliennes E1 et E2.

Par ailleurs, un test de convois à vide a été réalisé fin avril, entre le port autonome de Jarry et le site d’implantation des éoliennes. Celui-ci s’est révélé concluant.

 

 

Délimitation des plateformes qui accueilleront les éoliennes 6, 7 et 8 sur l’Espérance

Plateforme de l’Eolienne 5 sur l’Espérance

 

Préparation des chemins d’accès sur l’Espérance

La future base vie

 

 

Photos Skyphotographie.com

Cette lettre d’information diffusée cette semaine vous présente les travaux en cours et ceux à venir.

Lettre d’information – Février 2017

Ouvert depuis le 23 janvier, le chantier du parc éolien de Sainte Rose débute par la réalisation :
– des voiries : afin que les convois de grande longueur accèdent au site, les chemins d’accès sont élargis et renforcés,
– des plateformes de montage : celles-ci stockeront les éléments constituant les éoliennes avant d’être assemblés (tronçons de mât, pales, nacelles…),
– de la base vie : lieu de coordination des différentes personnes oeuvrant sur le chantier, équipé de sanitaires, d’un réfectoire et d’une zone de stockage du petit matériel.

Planning prévisionnel des travaux à venir :