Catégorie : 2- L’ENERGIE EOLIENNE



Voir l'article entier »

On compte actuellement 12 parcs éoliens qui représentent une puissance totale de 27MW et qui ont livré environ 45 GWhe au réseau électrique en 2011, soit près du quart de la production électrique d’origine renouvelable de la Guadeloupe.

Les parcs éoliens se situent sur Grande-Terre, La Désirade, Marie-Galante et Les Saintes. Les éoliennes sont des éoliennes bipales et ont une puissance comprise entre 60kW et 275kW. Ces éoliennes ont toutes la caractéristique d’être rabattables pour faire face aux conditions cycloniques de la Guadeloupe. Voir l'article entier »

1. Objectifs régionaux

La Guadeloupe dispose d’un important gisement de vent et d’un fort potentiel de développement, estimé par le Schéma Régional Eolien entre 70 et 110 MW supplémentaires.

2. Schéma régional de l’éolien

Le schéma régional de l’éolien, prévu par la loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010 (art. 90) constitue une annexe du schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie. Il a été adopté par l’assemblée plénière du conseil régional de la Guadeloupe le 9 octobre 2012.

Voir l'article entier »

Un cadre institutionnel spécifique à la Guadeloupe.

Comme les autres régions d’outre-mer, la Guadeloupe occupe une place particulière dans la politique nationale d’efficacité énergétique et de lutte contre le changement climatique : celle de l’exemplarité et de l’innovation.

Voir l'article entier »

Les 8 délibérations adoptées par le Conseil Régional de la Guadeloupe lors de la plénière du 14 juin 2013 ont été publiées au Journal Officiel en juillet et sont ainsi entrées en vigueur. Elles portent soit sur des adaptations de textes déjà publiés soit sur de nouvelles mesures. Voir l'article entier »

Le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie et son annexe le Schéma Régional Eolien

L’article 68 de la Loi Grenelle 2 prévoit l’élaboration d’un Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie (SRCAE) par le Préfet de Région et le Président de Région. En cohérence avec les objectifs européens sur l’énergie et le climat, ce schéma est élaboré après consultation des collectivités territoriales concernées et des parties prenantes. Il fixe les grandes orientations pour la préservation de l’environnement et l’adaptation au changement climatique. Son annexe, le Schéma Régional Eolien (SRE) définit les secteurs les plus propices au développement de projets éoliens pour un développement soutenu et maîtrisé de cette énergie. Voir l'article entier »

La fabrication d’électricité par une éolienne est réalisée par la transformation de l’énergie cinétique du vent en énergie électrique. Cette transformation se fait au cours de différentes étapes, qui font appel à des technologies très diverses.

Lire la suite : Le fonctionnement d’une éolienne

En raison de leur hauteur et de leurs dimensions, des matériaux utilisés pour leur fabrication et des mouvements de leurs pales, les éoliennes peuvent être à l’origine de perturbations des ondes hertziennes et du fonctionnement des radars météorologiques et de navigation aérienne.
Des solutions ont été trouvées pour atténuer ces effets.
Lire la suite : Perturbations hertziennes et radars

L’intégration paysagère des éoliennes est soigneusement étudiée et constitue un point fondamental lors du développement d’un projet de parc éolien.
Les maîtres d’ouvrage soumettent le projet aux riverains et à leurs élus, organisent une concertation pour une insertion harmonieuse des éoliennes dans le paysage qui les accueille.
Lire la suite : L’insertion des éoliennes dans le paysage

L’énergie éolienne est désormais entrée dans une phase industrielle marquée par un dynamisme important et une croissance de près de 30 % par an depuis 10 ans. En 2010, la filière représente un marché de plus de 40 milliards d’euros et 670 000 emplois dans le monde. En France, le montant des investissements et le nombre d’emplois ne cessent d’augmenter : 11 000 personnes pour un marché de 2,4 milliards d’euros en 2009, qui pourrait atteindre 3,7 milliards d’euros en 2012 selon les prévisions de l’ADEME.

Lire la suite : L’éolien, une filière dynamique et créatrice d’emplois

L’énergie éolienne est une filière très prometteuse. Comme pour toutes les filières énergétiques en développement, les pouvoirs publics ont décidé de lui apporter un soutien économique afin de faciliter son essor. Un tarif d’achat a été créé, garantissant l’achat par EDF de l’électricité produite à un prix fixe et garanti, pour sécuriser les investissements et donner une visibilité à long terme aux acteurs de la filière. Ce soutien garantit également, sur 15 ans, un prix indépendant de toute augmentation du coût des matières premières.

Lire la suite : Le financement de l’électricité éolienne

Certaines énergies renouvelables, comme le bois ou l’hydroélectricité, sont utilisées massivement depuis très longtemps. Aujourd’hui, c’est l’énergie éolienne qui se développe à un rythme soutenu dans presque tous les pays du monde, avec une croissance de 30 % par an.

« Six raisons principales expliquent ce succès rapide : l’énergie éolienne est abondante, bon marché, inépuisable, disponible presque partout, propre et sans impact sur le climat. Aucune autre source d’énergie ne possède toutes ces qualités. » Le plan B, Lester R. Brown

Lire la suite : Le développement de l’éolien dans le monde

Les éoliennes sont de plus en plus performantes : leurs puissances moyennes augmentent régulièrement, et les services R&D des constructeurs les améliorent sans cesse. Quant à l’électricité fournie, son accueil sur le réseau est bien maîtrisé : les machines tournent 80 % du temps et leur production est connue à l’avance grâce aux modèles de prévision météorologique. De plus, l’existence, en France, de trois grands régimes de vent décorrélés permet une meilleure régularité de la production : à tout instant, sur notre territoire, le vent souffle quelque part.

Lire la suite : L’énergie éolienne, une énergie fiable et sûre

La puissance éolienne raccordée au réseau au 31 décembre 2010 est de 5 660 MW en France. Avec 1 086 MW raccordés pendant cette année, la France se place ainsi pour la première fois en troisième position en Europe, juste derrière l’Espagne (1 516 MW) et l’Allemagne (1 493 MW). L’énergie éolienne est indispensable pour atteindre les objectifs du Grenelle de l’Environnement pour 2020 : elle comptera pour un quart des 20 millions de tonnes équivalent pétrole produits par les énergies renouvelables en 2020. Pour la filière éolienne, 25 000 MW éoliens sont prévus, dont 6 000 MW en mer, soit environ 8 000 éoliennes incluant les 3 700 déjà installées.

Lire la suite : L’Energie éolienne en France, chiffres clés

Au pied d’une éolienne, le niveau sonore s’élève à 55 décibels, soit le bruit de l’intérieur d’une maison. Quand le vent souffle fort, on peut tenir, juste au pied d’une éolienne, une conversation normale. Un rapport de l’Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail), relatif à l’impact sanitaire du bruit généré par les éoliennes, indique que les éoliennes ne peuvent avoir de conséquences sanitaires directes sur les riverains.
Lire la suite : Eoliennes et acoustique