Une fois la fondation ferraillée, on coule du béton à l’intérieur (environ 580 m3 par fondation). Le béton est amené par camion-toupie depuis la centrale de SGB de Jarry (Société Guadeloupéenne de Béton). Celle-ci a ainsi fabriqué des bétons de ce type avec une cadence et un volume très élevé, pour la première fois en Guadeloupe ! Les coulages ont eu lieu de nuit afin de maintenir le béton à une température optimale et d’assurer la bonne circulation des toupies.

La fondation prend ensuite sa forme définitive, seule dépasse la cage d’ancrage, sur laquelle le mât de l’éolienne sera boulonné. Une fois séchée, la fondation est remblayée avec de la terre.