Le gisement solaire correspond à l’énergie du rayonnement solaire reçue par un module photovoltaïque. Il se mesure en m² et par an, selon une inclinaison optimale. Pour implanter un parc photovoltaïque, une durée d’ensoleillement supérieure à 2 000 heures/an et un potentiel énergétique supérieur à 1500 KWh/m² sont nécessaires.

Carte du gisement annuel photovoltaïque

Carte du gisement d'heures d'ensoleillement

La France bénéficie d’un fort potentiel solaire, inégalement réparti : la Haute-Garonne fait partie des départements métropolitains les mieux ensoleillés.

La situation géographique de la commune de Noé est particulièrement favorable : le potentiel mesuré sur le secteur d’étude est supérieur à 1300 kWh/m²/an. Il est suffisamment intense et régulier pour l’exploitation d’un parc photovoltaïque.

De plus, la zone d’étude est peu ombragée, à l’écart de la végétation haute.

Par ailleurs, l’orientation et l’inclinaison des modules photovoltaïques ont une importance capitale sur la production de l’installation.

Ainsi, pour le projet de Noé, nous avons prévu d’utiliser des suiveurs solaires, aussi appelés « Trackers ». En suivant la course du soleil tout au long de la journée, ils permettent d’exploiter le gisement solaire du site dans les meilleures conditions et d’optimiser la production par rapport à un système fixe.