Un cadre institutionnel spécifique à la Guadeloupe.

Comme les autres régions d’outre-mer, la Guadeloupe occupe une place particulière dans la politique nationale d’efficacité énergétique et de lutte contre le changement climatique : celle de l’exemplarité et de l’innovation.

A cet effet, les régions d’outre-mer se sont vues confier par la loi dite « LOOM » du 13 décembre 2000, une forte compétence en matière d’énergie. La Région Guadeloupe s’est ainsi dotée dès 2008 d’une politique énergétique régionale volontariste : le PRERURE (Plan énergétique Régional pluriannuel de prospection et d’exploitation des Energies Renouvelables et d’Utilisation Rationnelle de l’Energie). Document de référence en matière de planification énergétique locale, le PRERURE a été adopté en 2008 par le Conseil Régional de la Guadeloupe. Il définit la politique d’efficacité énergétique sur le territoire, à la fois en matière de maîtrise de la demande et de développement des énergies renouvelables.

L’habilitation législative accordée par le Parlement en 2009 à la région Guadeloupe, est venue encore renforcer la compétence de la collectivité en matière d’énergie. Elle permet au Conseil Régional de fixer les règles spécifiques à son territoire en matière de maîtrise de la demande d’énergie, de réglementation thermique pour la construction de bâtiments et de développement des énergies renouvelables.

La Région Guadeloupe entend ainsi apporter des réponses à la hauteur des enjeux énergétiques de son territoire et concourir à l’atteinte des ambitieux objectifs d’autonomie énergétique énoncés par les lois Grenelle pour les DOM.

Pour plus d’information : http://www.guadeloupe-energie.gp/politique-energetique/strategie-regionale-2/la-politique-energetique