INDRE, RETOUR À L’EMPLOI AVEC LES ÉNERGIES VERTES !

10 mars 2021

Le chantier du futur parc photovoltaïque de Saint-Marcel a ouvert le 18 janvier dernier. VALOREM a mis en place des clauses d’insertion afin de favoriser localement le retour à l’emploi.

Agir pour l’insertion professionnelle

Donner la possibilité à des personnes éloignées de l’emploi de retrouver le chemin du travail, tout en participant à l’activité économique de l’Indre, c’est l’objectif des clauses d’insertion mises en place par VALOREM, opérateur français et indépendant, sur son chantier photovoltaïque situé sur la commune de Saint Marcel.

La société de gestion du parc, Saint Marcel Energies, détenue à 100% par VALOREM, demande à sa filiale de construction VALREA et ses sous-traitants d’embaucher localement des personnes éloignées de l’emploi. Pour accompagner cette démarche, VALOREM a sollicité le dispositif de gestion de clauses sociales porté par la DGA Cohésion sociale de Châteauroux Métropole. Au minimum 7 % des heures sont prioritairement réservées aux demandeurs d’emploi de longue durée, aux jeunes de moins de 26 ans, aux allocataires des minimas sociaux et aux personnes reconnues travailleurs handicapés.

Concrètement, ces personnes éligibles à la clause sociale auront l’opportunité de signer un contrat de travail pour l’entretien de la base vie, l’assemblage des supports et des tables photovoltaïques, les réseaux électriques ou encore le gardiennage du chantier.

VALOREM, pionnier de ce dispositif en France, n’en est pas à son premier coup d’essai. Depuis 2017, ce partenariat a déjà porté ses fruits sur 15 chantiers de parcs photovoltaïques : 115 contrats de travail ont ainsi été signés pour un total de plus de 24 000 heures de travail. A la fin des chantiers, 1/3 des personnes avaient retrouvé un emploi « durable » (CDI).

Pour Jean-Yves Grandidier, président du groupe VALOREM : « Nous sommes convaincus que la transition énergétique doit se faire pour et avec les populations locales. Ce dispositif que nous mettons en place depuis 2017, est une très belle réussite pour l’insertion et le retour à l’emploi. Nous sommes donc très confiants à l’idée de proposer cette opération sur le chantier du parc de Saint Marcel. Les clauses d’insertion s’inscrivent naturellement dans les « gènes » du groupe VALOREM, pour traduire notre attachement au développement local. Pour nous, c’est un engagement qui prend tout son sens en cette période particulièrement difficile sur le plan social et économique. »

L’engagement de la mairie de Saint-Marcel

Pour Jean-Paul Martin, maire de Saint-Marcel : « L’ensemble des élus de notre commune se réjouit de voir le projet « photovoltaïque » aboutir enfin. Il entre complètement dans le projet communal, respectueux de l’environnement, qui tient compte des enjeux majeurs liés au dérèglement climatique, à l’économie des ressources naturelles et à la préservation de la biodiversité (objectifs du développement durable 2030).

Par ailleurs, il permet à court terme :

  • Une bonne utilisation d’un terrain délaissé d’autoroute, sur la commune.
  • Une action forte sur l’insertion professionnelle en proposant pour ce chantier, un certain nombre d’emplois à des personnes éloignées du travail.
  • Un retour financier, par la fiscalité notamment, non seulement pour notre commune, mais également au profit de la communauté de communes et du département.

Notre engagement place l’enjeu climatique au cœur de chacune de nos décisions. Ainsi, Saint-Marcel, s’implique, à sa mesure, dans la transformation écologique sur notre territoire. »

                                                                                                           

Un parc photovoltaïque mis en service en mai 2021

Lancé en 2014 en relation étroite avec les élus, le projet photovoltaïque de Saint-Marcel se situe sur un délaissé d’autoroute appartenant à la commune. VALOREM a réalisé les études techniques et environnementales permettant d’en définir les caractéristiques (implantation, type de panneaux…). Le projet a obtenu son permis de construire en juin 2019, puis son tarif d’achat de l’électricité en avril 2020. Le chantier a débuté en janvier 2021, la mise en service est prévue en juin prochain.

La production de ce parc photovoltaïque de 4,6 MWc est estimée à 5,4 GWh par an. Cela correspond à la consommation annuelle en électricité de près de 2 000 foyers (pour leurs usages spécifiques). Pour une même production d’électricité, une centrale à combustible fossile comme le gaz rejetterait plus de 2 000 tonnes de CO2 par an.

CONTACTS PRESSE

VALOREM                  

Alexandre DUCHENE, chef de projet, 07 71 37 91 58 

alexandre.duchene@valorem-energie.com

Aurélia ALLARD, chargée de Communication, 06 02 73 81 36            

aurelia.allard@valorem-energie.com