RÉSULTATS 2020 : 35% de hausse de la production électrique de VALOREM en 2020 : un 1er térawattheure produit et des projets qui s’internationalisent

22 juillet 2021

VALOREM, opérateur indépendant et pionnier des énergies renouvelables, dévoile ses résultats pour 2020, année marquée par une croissance exemplaire du Groupe malgré la crise sanitaire et économique. L’ETI française poursuit sa croissance avec pour objectif de participer à porter les énergies renouvelables à un niveau de 60 à 80% du mix électrique d’ici 2035, afin de poursuivre sa mission inscrite dans sa raison d’être : promouvoir une transition énergétique populaire et solidaire au plus près des territoires, en y associant les citoyens et les collectivités locales.

DES INDICATEURS EN CROISSANCE POUR LE GROUPE VALOREM

En 2020, malgré la crise sanitaire et économique qui a pu ralentir le développement de certains projets, les résultats en forte croissance confirment la place de VALOREM comme l’un des opérateurs en énergies vertes indépendants les plus performants. Si son chiffre d’affaires reste stable à 89,2 M€, 10 nouveaux actifs ont été closés dans l’année pour 80 MW. VALOREM a ainsi augmenté de 38% ses revenus sécurisés à long terme, pour 1,2 Md€. Exceptionnellement, VALOREM a pu céder en 2020 des actifs en développement pour financer d’autres projets.

Avec 516 MW en exploitation à la fin de l’année, dont 55 MW mis en service en 2020, VALOREM a produit son premier térawattheure, une augmentation de la production électrique de plus de 35% par rapport à 2019. Afin de renforcer sa stabilité et sa robustesse, VALOREM a mené une opération de restructuration de dette d’envergure, la plus importe du marché des ENR en 2020 : 287M€ pour 165MW répartis en 13 fonds communs de créances.

Le portefeuille de projet du groupe VALOREM a également augmenté de 10%, porté désormais à 4,4 GW, dont près de la moitié à l’international. Hors opérations exceptionnelles, l’EBIDTA a connu une hausse de plus de 5%, signe à la fois d’une bonne année sur le plan météorologique mais aussi d’une optimisation permanente des process, des méthodes de financement et de l’exploitation des actifs du Groupe.

  • Production électrique :1 TWh contre 717 GWh en 2019 (+35%)
  • Chiffre d’affaires global : 89,2 millions d’euros contre 89 millions en 2019
  • Chiffre d’affaires électrique : 79 millions d’euros contre 58 millions d’euros en 2019 (+29%)
  • EBITDA : 48,8 millions d’euros contre 46,4 millions d’euros en 2019 (+5 %)
  • Puissance en production ou financée : 516 MW contre 461 MW en 2019 (+10%)
  • Portefeuille en développement : 4,4GW dont près de la moitié à l’international contre 3,9 GW dont un tiers à l’international en 2019 (+10%)
  • Closings : 80 MW bruts contre 144 MW bruts en 2019

UN DÉVELOPPEMENT NATIONAL ET INTERNATIONAL

En métropole, VALOREM a inauguré 9 nouveaux parcs et a mis en place des partenariats avec des acteurs de premier plan comme ING, BPCE Energéco, la Banque Postale ou encore la Société Générale pour financer de nombreux projets ou avec SOLATERRA pour le développement de nouveaux projets. Pour l’année à venir, l’entreprise prévoit de financer 105 MW de projets supplémentaires en France, toutes énergies confondues.

Si la situation sanitaire n’a pas permis à VALOREM de s’implanter physiquement en Pologne en 2020 (le Groupe garde toutefois ses ambitions pour ce marché prometteur), l’activité à l’international n’a pas cessé. VALOREM a ainsi signé début 2020 un accord pour acquérir un portefeuille de projets éoliens de 82 MW à différents stades de développement en Grèce dans le but de les financer, les construire et les exploiter à court terme. Avec l’implantation de bureau à Athènes, le Groupe ambitionne de devenir un acteur important dans le secteur des ENR dans le pays, en particulier pour les centrales éoliennes, solaires et hybrides.

VALOREM a par ailleurs développé en Finlande avec son partenaire Megatuuli un projet d’une puissance de près de 300 MW, dont la production estimée avoisine 1 TWh annuel. La Haute Cour de Finlande a annoncé fin juin 2020 la levée du dernier recours administratif, laissant la voie libre aux ultimes étapes de financement et de construction. Situé sur la côte Ouest Finlandaise, ce parc, composé d’éoliennes pouvant atteindre 230m de haut pour une capacité installée située entre 200 et 300 MW, entrera en service en 2024. Il participera largement à l’atteinte des objectifs climatiques européens que s’est fixé la Finlande, qui dispose déjà d’une part très importante d’ENR dans son mix énergétique. La puissance éolienne installée dans le pays augmentera de plus de 10 % avec ce nouveau projet.

UNE CROISSANCE AU BÉNÉFICE DE L’INTERNE ET DE L’ÉCOSYSTEME

Les équipes du Groupe n’ont cessé de se mobiliser malgré la crise, de même que les actionnaires qui n’ont pas souhaité de distribution de dividendes en 2020. Plus de 100 nouveaux talents ont rejoint le Groupe depuis le début de la crise, tandis que l’indice égalité homme-femme a connu une bonne progression pour atteindre 86/100. La croissance des effectifs du groupe continue avec plus de 30 embauches supplémentaires planifiées sur la fin de l’année 2021. Un nouveau siège social est actuellement en construction à Bègles pour pouvoir accueillir ces équipes renforcées.

Trois ans après la création de son fonds de dotation Watt For Change, VALOREM a créé en 2020 la Fondation VALOREM sous égide de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme. Cette nouvelle structure vise à poursuivre l’engagement de l’entreprise : relever le défi d’un avenir énergétique durable, en mobilisant l’ensemble de son écosystème – ONG, porteurs de projets, acteurs locaux, décideurs publics et citoyens. La Fondation VALOREM soutiendra notamment des projets agissant en faveur de l’accès aux énergies renouvelables et de la lutte contre la précarité énergétique. Elle participera activement au débat public en proposant et en portant des solutions à mettre en œuvre pour opérer une transition énergétique populaire et solidaire réussie.

Pour Jean-Yves Grandidier, Président fondateur de VALOREM : « L’année 2020 a été difficile pour nous tous. De nombreuses personnes et de nombreux secteurs ont été lourdement impactés par la crise sanitaire et économique. Durant cette période, l’urgence climatique et la nécessité de changer de modèle ne se sont jamais autant imposées à l’esprit. La transition énergétique, malgré un contexte politique et réglementaire souvent difficile et contradictoire, continue d’être mise à l’œuvre par des acteurs de notre écosystème. Nos bons résultats et la performance de nos projets constituent donc un motif de réjouissance. Nous militons depuis plus de 25 ans et avons pour objectif de participer à relever le défi d’un avenir énergétique durable en y associant populations et collectivités locales. Nous ne sommes pas près de nous arrêter ! »

UNE DÉMARCHE ENGAGÉE QUI SE POURSUIT EN 2021

Engagée depuis plus de 25 ans auprès des collectivités et de leurs habitants afin qu’ils bénéficient des ressources naturelles renouvelables disponibles sur leurs territoires, VALOREM continue de faire de ses valeurs le moteur de son développement en 2021.

Premier opérateur à avoir mobilisé les citoyens dans ses projets d’énergies renouvelables via le financement participatif, VALOREM a ainsi lancé en mars 2021 un portail dédié à ses levées de fonds Mon Parc VALOREM, hébergé par Lendosphere, plateforme leader du secteur. Celui-ci regroupe l’ensemble des opérations de financement participatif de VALOREM, passées, en cours et à venir. Le Groupe confirme ainsi sa volonté de rendre plus lisible son offre et de la renforcer en proposant aux potentiels investisseurs un accès unique à toutes ses levées de fonds. Cette initiative intervient dans un contexte où l’intérêt des épargnants pour l’investissement participatif a connu un essor important, apparaissant ces derniers mois comme une solution fiable, performante et responsable.

Riche d’une démarche RSE ambitieuse présentée dans son bilan annuel, VALOREM souhaite l’articuler avec sa raison d’être, alors qu’une majorité de Français considèrent qu’une entreprise doit être utile pour la société dans son ensemble, avant même ses clients, ses collaborateurs et ses actionnaires. Le Groupe a ainsi entrepris en 2021 les démarches pour devenir société à mission, qualité introduite dans la loi Pacte de 2019.