VALOREM et Lendosphere lancent une opération de financement participatif dédiée au projet de parc solaire de Pont d’Ain (01)

15 novembre 2021

Le 15 novembre 2021, VALOREM ouvre un financement participatif dédié au financement des études du projet de parc solaire de Pont d’Ain (01). Cette levée de fonds, avec un objectif de 50 000 €, est accessible sur Mon Parc VALOREM, le tout premier portail réservé aux opérations de VALOREM et hébergé sur la plateforme de Lendosphere. Cette opportunité d’investissement est ouverte en priorité aux habitants de Pont d’Ain, de la Communauté de Communes Rives de l’Ain Pays du Cerdon et du département de l’Ain, à qui elle propose des conditions préférentielles.  

Les modalités de l’investissement (taux d’intérêt, durée, etc.) sont présentées sur le site internet monparcvalorem.com/pont-d-ain

Investir dans le développement des énergies renouvelables de son territoire  
D’un montant de 50 000 €, cette levée de fonds a pour objectif d’accompagner le développement du projet solaire de Pont d’Ain (01) et notamment les études techniques et environnementales, démarrées en juillet 2021.
Ouverte en priorité aux habitants de Pont d’Ain, de la Communauté de Communes Rives de l’Ain Pays du Cerdon et du département de l’Ain, elle leur propose des conditions préférentielles.    
« La transition énergétique et solidaire est dans l’ADN du groupe VALOREM pour valoriser les ressources de chaque territoire. Pour le projet de parc solaire de Pont d’Ain, cela se traduit par un travail en accord avec la commune pour trouver une vocation nouvelle à un site devenu inconstructible, et grâce à un partenariat avec des acteurs locaux historiques comme la SEMCODA, ainsi que la très récente SEM Léa (Les énergies de l’Ain) », déclare Jean-Yves Grandidier, président-fondateur du groupe VALOREM.

Ce projet permettrait l’installation de panneaux solaires sur une surface de 14 ha, pour une puissance totale de 12,5 MW. Chaque année le parc devrait produire environ 15 GWh d’électricité verte. Cela équivaut à 66% de l’ensemble des besoins électriques de la Commune de Pont d’Ain ou 19% de l’ensemble des besoins électriques de la Communauté de Communes Rives de l’Ain Pays du Cerdon*.


Par ailleurs, l’énergie dépensée pour construire le parc photovoltaïque sera compensée en 1 à 3 ans, selon l’ensoleillement du site. En fin d’exploitation, l’installation peut être remplacée ou démontée et le site remis en état. Les composants des panneaux seront recyclés (un panneau est recyclable à 95% environ) ou réutilisés.

Un projet sur un site devenu inconstructible
Le projet Pont d’Ain Énergies se développe sur un site de 14 ha initialement voué à la construction d’un nouveau quartier de 500 logements porté par la commune de Pont d’Ain et dont la SEMCODA (Société d’Economie Mixte de Construction du Département de l’Ain) était concessionnaire. En 2018, la réévaluation de l’aléa inondation sur ce secteur à un niveau fort à très fort, dans le cadre du Plan de Prévention des Risques, a mis fin à ce projet de construction pourtant bien engagé.
Commune et SEMCODA ont alors cherché quelle nouvelle vocation pourrait être assignée à ce terrain, et, pour des raisons tant économiques que techniques ou environnementales, le choix s’est porté sur le développement d’une centrale photovoltaïque.
Au terme d’une mise en concurrence, le projet de VALOREM a été retenu, en association avec la SEM « Les Energies de l’Ain » créée par le Syndicat intercommunal d’énergie et d’e-communication (SIEA), le département de l’Ain, la quasi-totalité des communautés de communes et d’agglomération, et 3 partenaires bancaires (Banque des Territoires, Caisse d’Epargne, ARKEA).
Avec l’accord des élus, VALOREM a lancé les premières études techniques et environnementales nécessaires à la définition du projet dès juillet 2021. Le milieu humain et physique de la zone sera analysé (paysage, usage des terrains) et le milieu naturel (faune, flore et habitats) est en cours d’étude pour une durée totale de 12 mois afin de couvrir les 4 saisons. Réalisées par des bureaux d’études indépendants, ces études approfondies permettront dresser l’état initial du site, d’évaluer les enjeux environnementaux, les contraintes réglementaires, techniques et/ou d’usage. Elles permettront de valider la faisabilité du projet et de définir l’implantation la plus adaptée au site, tout en garantissant une compatibilité complète entre le projet solaire et l’aléa inondation de la rivière d’Ain.
Une étude hydraulique spécifique sera également lancée afin de garantir la « transparence hydraulique » du projet solaire au regard d’une éventuelle crue.
A l’issue de ces différentes études, VALOREM compte déposer pour le compte de la société de projet dédiée Pont d’Ain Énergies, la demande de permis de construire du projet début 2023. 

* (résidentiel, industrie, tertiaire, agriculture, …- Données Enedis 2020)

CONTACTS PRESSE
Lendosphere :
Virginie Hourdin-Brémond Responsable de la communication   

06 12 54 51 45  

virginie.hourdin-bremond@lendosphere.com


VALOREM :
Lara BROUILLET Cheffe de projet

06 10 80 79 55

lara.brouillet@valorem-energie.com

Aurélia ALLARD Chargée de Communication

06 02 73 81 36 

aurelia.allard@valorem-energie.com


A propos de Lendosphere
Lendosphere est la première plateforme de financement participatif en prêts et en equity dédiée à des projets de développement durable. Depuis son lancement en décembre 2014, plus de 100 millions d’euros ont déjà été investis, par les 19 000 membres de sa communauté, sur 290 projets d’énergie renouvelable qui ont permis d’éviter l’émission d’1,5 million de tonnes de CO2 par an en cumulé. Lendosphere est agréée Conseiller en Investissements Participatifs et Intermédiaire en Financement Participatif auprès de l’ORIAS, et régulée par l’AMF.
Plus d’information sur : 
www.lendosphere.com Suivez-nous sur : FacebookTwitterLinkedin

A propos de VALOREM S.A.S. 
Opérateur français et indépendant en énergies vertes, le groupe VALOREM maîtrise tout le processus de valorisation des énergies renouvelables, du développement à l’exploitation-maintenance en passant par des prestations d’assistance à maîtrise d’ouvrage, de construction ou d’audit. Pionnier de l’éolien en France et fort de plus de 320 collaborateurs, VALOREM est actif en Europe, aux Caraïbes et en Amérique Latine VALOREM est certifié ISO 9001 – qualité, ISO 14001 – environnement, et ISO 45001 – santé et sécurité au travail.
Plus d’information sur : www.valorem-energie.com  


A propos de la SEMLéa
La SEM LEA « Les Energies de l’Ain » est une nouvelle société créée début novembre 2021 regroupant quasiment toutes les collectivités de l’Ain et trois partenaires bancaires qui a pour objectif de mettre en œuvre la transition écologique et énergétique dans l’Ain.
Ses champs d’action : production, stockage, usages des énergies, maîtrise de la demande en énergie et développement des mobilités « durables ».
Forte de ses actionnaires au cœur des enjeux de transition énergétique, la SEM LEA est un outil pour agir concrètement et réaliser les projets attendus sur les territoires pour atteindre leurs objectifs ambitieux.